Peut-on faire un peeling l’été ?

Dr Kathleen Scemama, le

Peut-on faire un peeling l’été ? | Dr Kathleen ScemamaLe peeling est une demande très courante en médecine esthétique. Plusieurs techniques plus ou moins superficielles offrent un vrai coup d’éclat au visage. Quelle que soit la technique utilisée, quelques recommandations vous permettront de faire peau neuve sans mettre votre santé en danger.

Véritable moment de détente, votre peeling est réalisé dans un cadre confortable, au cabinet du Dr Scemama situé dans le 12ème arrondissement de Paris, près de la place de la Nation et du Bois de Vincennes.

Qu’est-ce que le peeling ? 

Le peeling est une technique utilisée pour provoquer le renouvellement des couches du derme et de l’épiderme de façon plus ou moins profonde. Il sert à estomper les rides et ridules, ou encore traiter les taches « de soleil » présentes sur le visage, le décolleté et les mains (lentigos). Les différents peelings peuvent être envisagés sur toutes les carnations de peau, en fonction de leur profondeur. 

Il est à noter qu’une préparation cutanée est bien souvent nécessaire avant de pratiquer ce geste médical. Le chirurgien esthétique délivre toutes ses recommandations lors de la première consultation pour éviter les complications secondaires.

Les différents types de peelings

Il existe trois types de peelings. Le peeling superficiel agit uniquement sur les couches de l’épiderme. Il peut être réalisé avec des AHA (acides de fruits) ou du TCA (acide trichloracétique). Il est parfait pour redonner à la peau un aspect éclatant.

Le peeling moyen permet de traiter toute la superficie du derme. Il est possible de le réaliser par TCA, Résorcine, etc. Cette technique entraîne un pelage de la peau. 

Le peeling profond, quant à lui, touche jusqu’aux couches profondes du derme. Il se pratique au Phénol. Il entraîne un pelage de la peau dont la peau sous-jacente est rouge et suintante. Les suites demandent plus de soins et une éviction sociale plus importante.

Tout savoir sur le peeling, la chaleur et le soleil

Les complications dépendent du degré du peeling et de la bonne observance des recommandations délivrées par le praticien. Le peeling superficiel donne peu de complications. Une hyperpigmentation peut survenir en cas d’exposition au soleil sans protection solaire.

Après un peeling, la peau peut gonfler, suinter ou saigner. Des soins et des pansements sont nécessaires et varient en fonction du traitement réalisé. Quel que soit le degré de peeling, la peau peut devenir rose ce qui contre-indique formellement l’exposition au soleil durant une période pouvant aller de quelques semaines à quelques mois. Le risque est de voir apparaître des taches brunes sur la peau du visage, difficilement résolutives.

Par ailleurs, une sensation de chaleur plus ou moins intense apparaît après un peeling et nécessite souvent l’application d’une crème apaisante. Il est donc préférable de se tenir éloigné des températures trop extrêmes.

Le peeling peut être réalisé sur une peau bronzée, mais pas sur un coup de soleil. L’exposition au soleil est donc fortement déconseillée avant ou après le peeling. 

En conclusion : quelle période pour faire un peeling ?

Certains des produits utilisés pour réaliser le peeling contre-indiquent l’exposition au soleil. C’est notamment le cas du TCA. Pour un peeling au TCA, il faut éviter les périodes de fort ensoleillement. On ne peut donc pas le réaliser durant l’été ou durant la saison de ski. D’autres peelings peuvent se faire toute l’année. Cependant, il faudra éviter l’exposition au soleil après le geste et porter une protection solaire.

La saison idéale pour réaliser un peeling est donc l’automne, de façon à laisser à la peau le temps de perdre son bronzage et de récupérer avant toute nouvelle exposition.

Quelle que soit la technique choisie, prudence et bon sens sont nécessaires pour faire peau neuve en toute sécurité.

Votre adresse email ne sera pas publiée